Campagnes écogestes pour la Méditerranée Campagnes écogestes pour la Méditerranée

Le littoral des Maures et le golfe de Saint-Tropez constituent une zone fortement sollicitée par de nombreux usagers y pratiquant les activités les plus diverses.
Avec un pic de fréquentation régulier à chaque saison estivale, ce sont plaisanciers, plongeurs, pêcheurs professionnels ou amateurs, véliplanchistes, amateurs de jet ski et autres véhicules nautiques à moteur qui se côtoient sur un espace restreint et fragile.

 

Que ce soit pour exercer son métier, se détendre ou réaliser un exploit sportif, la mer répond au besoin insatiable et naturel de liberté ressenti par tout un chacun.

 

Cependant, la bonne santé de cet espace, certes immense et d’apparence immuable, et pourtant régie par des lois strictes, dépend en grande partie de la façon dont il est exploité.

 

Aussi, depuis 2002, plusieurs structures du littoral provençal, engagées dans la préservation du patrimoine marin, se sont associées dans une opération de sensibilisation des usagers du bord de mer, basée sur une démarche de contact direct avec les pratiquants : Ecogestes pour la Méditerranée.

 

Ecogestes

Sensibilisation des plaisanciers

  Ecogestes

 

Depuis 2003, l’Observatoire Marin participe à cette campagne lors des formations au permis côtier, mais aussi directement en mer et sur le port de Cavalaire. Cette campagne de sensibilisation prévoit également la présence d’ambassadeurs Ecogestes dans les assemblées générales des ports, et la diffusion de livrets d’information dans divers points relais (capitaineries, offices de tourisme, loueurs de bateaux, ...).

 

Grâce à ces interventions, les usagers de la mer du territoire de la Communuaté de communes du golfe de Saint-Tropez pourront être informés sur :

  • La réglementation des activités pratiquées en mer,
  • Le plan de balisage,
  • Les richesses et la fragilité du milieu marin méditerranéen,
  • Les comportements en mer et au port néfastes pour la bonne santé du milieu,
  • Des Ecogestes simples et pratiques respectueux du milieu.

 

D’ores et déjà, chaque usager peut mettre en oeuvre quelques éco-gestes :

 

Depuis la mer :

  • Choisissez votre zone de mouillage en fonction des fonds marins
    En effet, mouiller sur la posidonie (Posidonia oceanica), plante sous-marine, endémique à la Méditerranée et jouant des rôles majeurs (production d’oxygène, lieu d’abri et de reproduction pour de nombreuses espèces, source de nourriture, protection des plages contre l’érosion), provoque une forte dégradation de cette dernière en arrachant irrémédiablement ses feuilles.
    Préférez mouiller sur une zone sableuse (repérable depuis la surface par sa couleur claire), les effets destructeurs de l’ancre ou de la chaîne seront moins importants.
  • Ramenez tous vos déchets à terre, et jetez-les dans les réceptacles prévus à cet effet. Les rejets systématiques en mer des déchets de repas, des eaux usées, de substances parfois toxiques polluent durablement le milieu marin.
  • Prélever raisonnablement les ressources marines, tout en respectant les réglementations existantes. En effet, la récolte des oursins, la pêche et la chasse sous-marine sont soumises à des réglementations spécifiques, dont vous aurez l’obligeance de vous informer auprès de la capitainerie ou des Affaires Maritimes.

 

Depuis le port :

  • Choisissez des produits biodégradables pour l’entretien de votre embarcation.
  • Rejetez vos déchets (batteries, filets, boîtes d’appâts, etc.) et huiles usagées dans les réceptacles prévus à cet effet.
  • Utilisez les sanitaires des capitaineries, reliés un système d’assainissement collectif.
  • Inspectez votre ancre, et ne rejetez rien à l’eau.

 

Si vous trouvez l’algue Caulerpa taxifolia, reconnaissable grâce à sa couleur vert fluo, jetez là à terre, dans une poubelle fermée. Une seule bouture peut engendrer une nouvelle colonie.

 

Pour plus d’informations, consulter le site : www.ecogestes.com

Dernière modification le 14 Avril 2014
© Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez